Fais attention !

« Fais attention ! « , « Réfléchis ! », « Apprends tes leçons ! », combien de fois prononce-t-on ces injonctions qui partent d’un bon sentiment, celui de faire progresser l’apprenant, mais manquent de précision pour pouvoir porter leurs fruits…

Ce samedi 04 mars de 9h à 12h, dans la salle du Criollo à Chalezeule, nous étions une trentaine à assister à l’introduction à la pédagogie des gestes mentaux animée par Claude Berthod, formateur et professeur de maths à la retraite, et sa collègue, Valérie Fajerman, professeur de maths-physique.

81B5jKtnE7L.jpg

Une brève introduction a permis de situer l’origine de cette pédagogie venue des neurosciences et de la phénoménologie philosophique de Antoine de La Garanderie (1920-2010), pédagogue français et professeur de philosophie en CPGE.

Les cinq gestes mentaux sont les suivants :

  • faire attention
  • mémoriser
  • comprendre
  • réfléchir
  • imaginer créativement

La suite s’est déroulée en deux temps entrecoupés d’exercices et d’exemples concrets tout en feuilletant l’ouvrage écrit par Claude Berthod lui-même :

Bert-couv.png

1- Découverte de son fonctionnement

Avons-nous une langue maternelle visuelle, auditive ou tactile ?

Dès l’âge de 20 mois, la dominante s’installe chez l’enfant. C’est le prolongement du plaisir qu’il a éprouvé à toucher la peau de sa maman (tactile), écouter des chansons (auditif) ou regarder des images (visuel).

Activité 1 : mémoriser 14 objets représentés sur une double page.

Le dialogue a permis de comprendre comment les participants étaient parvenus à mémoriser : en se racontant une histoire, en photographiant, en classant les objets…

La compréhension comprend trois dimensions :

  • comment ça marche ?
  • d’où ça vient ?
  • à quoi ça sert ?

Le pédagogue doit donner du sens à ce qu’il va faire avec les apprenants car l’homme est un être de sens.

Activité 2 : lecture d’un texte.

La pause est alors nécessaire car le cerveau fonctionne comme une pile qui se décharge !

2. Les conséquences pédagogiques

  • mettre en projet : mémoriser consiste à anticiper l’avenir dans un futur.
Bert-memoriser.png
Extrait du livre de Claude Berthod
  • varier les supports : écrit / audio / gestes… afin de susciter dans la tête de l’apprenant : images / paroles et sons / ressenti.
  • pratiquer le dialogue pédagogique (introspection) afin que l’apprenant comprenne son mode de fonctionnement, sa manière de mémoriser, il s’agit alors de « tout cueillir comme le dit la personne ».

17140970_1679669855659159_978933808_n.jpg

Quelles voies d’accès à la compréhension ?

  • pour le visuel : l’espace : un tout, un ensemble, une globalité.
  • pour l’auditif : le temps avec une chronologie (d’abord, ensuite, enfin), un protocole.
  • pour le tactile (appelé kinesthésique par d’autres pédagogues, mais pour Antoine de La Garanderie, le toucher vient avant le mouvement) : le mouvement (dessiner, copier).

Le pédagogue invite l’apprenant à anticiper pour se mettre dans l’ambiance, installer le cadre qui lui permettra de mieux mémoriser.

Exemple 1 : apprendre la lettre arabe qaf

Amina a présenté ses différentes manières d’expliquer la prononciation de cette lettre : un schéma, une explication, le ressenti…

Exemple 2 : comprendre la pression

Valérie a expliqué comment elle présente cette notion à ses élèves : schéma, discours, punaises…

NB : il est important de pratiquer un temps d’évocation afin que l’apprenant se fabrique des images. Il faut cacher le support et accorder un temps de réappropriation, une méditation à visée pédagogique. La gestion mentale a longtemps été considérée comme l’art de fermer le tableau !

Exemple 3 : apprendre une phrase en langue des signes

Élise nous a fait découvrir comment l’on dit « Vous ne comprenez rien ! » en langue des signes.

La conclusion est revenue à Rajae qui a partagé avec l’auditoire sa pratique auprès des enfants et son évolution depuis qu’elle met en place la gestion mentale et les dialogues pédagogiques. L’occasion de découvrir une dernière astuce : « Branchons nos casques ! », une affiche qu’elle place au tableau lorsqu’elle souhaite toute l’attention de ses élèves car elle aborde une notion nouvelle.

Nous remercions vivement les intervenants pour cette initiation et l’ensemble des participants pour leur attention et les interactions dans les échanges.

Nous vous tiendrons au courant de la suite de cette formation qui se déroulera en plusieurs temps.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter ces sites :

http://ifgm.org/la-gestion-mentale/

Un diaporama très clair

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s