Café des parents : le développement de l’estime de soi chez l’enfant

En ce jeudi 12 janvier, ce sont 6 participantes qui se sont retrouvées autour de la psychologue de l’Antenne Petite Enfance, Mme Cécile Pianet-Remermier, de 14h00 à 15h30.

arton1110

Objectifs

  • définir avec les parents la notion de l’image de soi
  • voir comment aider l’enfant à développer son estime de soi

Qu’est-ce que l’estime de soi ?

L’estime de soi, c’est l’image de soi par le regard de l’autre, elle se construit tout au long de sa vie. Elle est en lien avec le patrimoine biologique.

29aae202a32aa29bfe8cf85b1bc8534d.jpg

L’enfant petit est pris dans le discours de l’adulte, ce qu’il lui renvoie par la parole, par le regard. Le regard est plus fort que la parole, c’est le premier échange entre l’enfant et l’adulte.

Être exigeant envers l’enfant lui permet d’être inscrit dans un projet dans lequel il est reconnu en tant qu’individu mais il faut faire attention que l’enfant puisse répondre aux exigences de ses parents sinon son estime de soi chute et il se dit : « Je n’y arrive pas, je suis nul ».

Il faut que l’adulte ait confiance en l’enfant, ainsi l’enfant aura confiance en l’adulte mais également en lui-même. Non seulement il le sécurise mais en plus la parole de l’adulte vient accentuer sa confiance.

Il est très important de mettre en situation l’enfant là où il est compétent et lorsqu’il n’y arrive pas de lui dire : «Tu as le droit de te tromper».

tu_tes_trompe_cest_fantastique_1-0.png

Attention au jugement de valeurs, il touche directement l’estime de soi : «Tu n’es pas gentil, tu n’écoutes pas, tu es pénible… » Il faut plutôt dire à l’enfant : «Je sens que c’est difficile pour toi d’écouter…, c’est difficile pour toi en ce moment…»

ŸCe qu’il faut faire, c’est partir de son ressenti, de ses émotions :

  • «Pour moi, ton comportement m’est insupportable » = cela culpabilise moins l’enfant, il est en droit de faire des erreurs.
  • Parler de ses émotions permet à l’enfant d’exprimer ses émotions, l’enfant prend modèle par un processus d’imitation.

Il ne faut plus être dans un rapport de pouvoir avec l’enfant, considérer l’enfant comme une personne, installer une coopération plutôt qu’un rapport de force. Et en tant que parent se faire confiance dans les choix éducatifs.

30gestes.png

Les participantes ont été très satisfaites du contenu de cette réunion et ont exprimé leur confiance envers l’intervenante que nous remercions vivement.

Article rédigé par Nawale Chakir, référente parentalité de DRDF.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s