Festival Lumières d’Afrique : Spectacle « Kiboutou, petit pêcheur »

Nous étions 25, 9 adultes et 16 enfants, à assister au spectacle « Kiboutou, petit pêcheur », à l’invitation de l’APACA qui organise le Festival Lumières d’Afrique.

affiche

Enfants et parents se sont disséminés dans la salle pour se plonger dans un univers kenyan de conte de fée écologique !

20161112_153340.jpg

La canne à pêche magique était agitée d’une main de maître par une comédienne en solo, Carine Coulombel qui jouait tous les personnages du héros Kiboutou à tous les membres de sa famille en passant par le poisson magique et la sirène.

Kiboutou est obligé de prendre son bâton de pèlerin et de partir avec sa petite sœur, Alhya, à la rencontre des pêcheurs afin de leur faire prendre conscience de leurs excès. Il rencontre sur son chemin des villageois qui meurent de faim car tous les pêcheurs ne sont pas mauvais, ce sont ceux des monstres de rouille qu’il faut transformer. Il sera aidé dans son périple par un poisson magique. Jeux de lumières, chansons et musiques africaines. Les spectateurs, petits et grands, étaient plongés dans cet univers merveilleux !

20161112-0020.jpeg

Une belle histoire dont la morale finale n’a pas laissé les enfants indifférents : « Ils remercient la nature de subvenir à leurs besoins, ni plus, ni moins ! » L’un de nos jeunes spectateurs résume ainsi cette morale : « Il ne faut pas pêcher trop de poissons pour que les espèces de la mer survivent. »

Le directeur du Festival, Gérard Marion, que nous avons vivement remercié pour son invitation, avait promis que si nous étions sages durant le spectacle le Criollo nous offrirait des masques en chocolat ! Chose faite et vite dégustée avant de passer au bivouac littéraire où nous avons retrouvé les bénévoles de l’association qui vendaient des pâtisseries orientales et du couscous !

Extrait vidéo du spectacle : https://www.youtube.com/watch?v=ur8GT2KkBN4

IMG_20161120_0003.jpg
Atelier dessin au retour du spectacle avec collage.

NB : La compagnie travaille en partenariat avec l’association ASIPB qui s’est investie dans le projet : « Tous pour le centre de santé du village Ndoulou ». Il ne manque plus que l’eau potable pour ouvrir le dispensaire.

Avis aux donateurs : https://www.facebook.com/SolidariteASIP/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s