Bilan du stage de pré-rentrée

Pour la première année, nous avons proposé un stage de reprise entièrement gratuit avant la rentrée aux élèves de 3ème, 2nde et 1ère afin de les remettre dans le bain avec des cours de mathématiques avec François et de français avec Murielle. Il s’est déroulé les 29 et 30 août l’après-midi.

J1 : Encore un petit air de vacances !

Ce sont 12 collégiens et 5 lycéens courageux qui se sont présentés à 14h00 pour ce premier jour de stage. Maths et français avec un pause goûter entre les deux cours ! L’occasion de se retrouver, d’évoquer les souvenirs de classe de l’an passé et de parler de la rentrée…

Côté lycée, on commence par les maths : on s’est intéressés à préciser l’approche axiomatique des maths (notion de proposition logique, vraie ou fausse), on a surtout détaillé la relation logique d’implication pour bien mettre à jour et différencier la réciproque et la contraposée, mais avec des propositions verbales du type :  » S’il pleut, alors je prends mon parapluie « . En français, c’est l’invention, on fouille sa mémoire. On lit un texte de Georges Perec et on rédige un pastiche : https://www.youtube.com/watch?v=TNhN77tyep8

AVT_Georges-Perec_4221.jpeg

Le résultat est tellement beau que nous vous le soumettons ci-dessous. Nos élèves ont du talent !

« Je me souviens de l’odeur du chlore dans la piscine.

Je me souviens de la sensation du sable chaud entre mes mains.

Je me souviens de ma mère qui me répétait tous les jours comme un perroquet : « Va réviser pour te mettre dans le bain ».

Je me souviens de ce sentiment de satisfaction, de plaisir, de joie lorsque nous mangions des glaces en terrasse avec ma sœur.

Je me souviens de l’attentat à Nice.

Je me souviens de ma frayeur quand des pigeons frôlaient mon visage.

Je me souviens de chaque jour de mon anniversaire où l’on me dit : « Bon anniversaire Ben Laden ! » parce que je suis née quelques heures avant l’attentat du 11 septembre.

Je me souviens de l’époque où la mode était de porter des tuniques ouvertes sur les côtés. » (Lyne)

« Je me souviens des jeux à l’élastique où l’on disait : « Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche ».

Je me souviens de cette odeur qui saute au nez en entrant dans la piscine, le chlore.

Je me souviens de l’élection présidentielle à laquelle se présentait Ségolène Royal, du moment où l’on plantait les panneaux d’affichage des candidats.

Je me souviens de ces poupées aux longs cheveux, les Bratz© avec leurs énormes yeux qui me faisaient penser à des aliènes.

Je me souviens des policiers qui ont obligé cette femme à enlever ses vêtements parce qu’elle était trop habillée. J’ai ressenti colère, agression, offense.

Je me souviens de Oui-Oui.

Je me souviens de l’Escale.

Je me souviens de la première fois où j’ai rencontré Lyne et sa sœur Nesrine. » (Assia)

« Je me souviens des rochers glissants comme des peaux de bananes du lac de Neuchâtel.

Je me souviens de mon maillot de bain délavé.

Je me souviens qu’après avoir fait le ménage dans la chambre de la colonie, on a trouvé un oiseau mort sous le lit de Meïssane.

Je me souviens que j’appelais ma sœur Vomito parce qu’elle avait le mal des transports.

Je me souviens de la polémique du burkini qui m’avait choquée, affolée, scandalisée parce que l’on portait atteinte aux libertés fondamentales et paniquée pour l’avenir de la communauté musulmane.

Je me souviens de l’odeur pestilentielle qui piquait le nez au lac de l’Ognon.

Je me souviens du jour où j’ai posé ma serviette et ma peur pour aller sauter du plongeoir haut de dix mètres.

Je me souviens de la chaleur accablante du soleil dans le parc du centre-ville. » (Nesrine)

« Je me souviens de la plage déserte.

Je me souviens de ma cousine qui vivait chez nous en attendant de se trouver un appartement.

Je me souviens de ma peur en apprenant les événements du 14 juillet à Nice, de ma frayeur en me renseignant davantage, de ma panique avec le temps passé.

Je me souviens de cette habitude mécanique que j’avais en entrant chez ma grand-mère.

Je me souviens de la teinture auburn de ma mère qui ressemblait au coucher du soleil.

Je me souviens de la naissance de mon cousin.

Je me souviens de l’ours en peluche sur lequel était brodé mon nom et que j’ai perdu dans un parc.«  (Myriem)

« Je me souviens des bracelets brésiliens.

Je me souviens du moment où des avions se sont écrasés sur des tours, des victimes, des larmes versées, de ces corps innocents, des hommages, des drapeaux en berne.

Je me souviens de cette résidence en Espagne et de nos hôtes si agréables.

Je me souviens de la seule et unique fois où j’ai pris l’avion, la seule fois où j’ai ressenti des palpitations, des frissons, de ma peur, de mes bras posés sur les accoudoirs et de mes dents serrées, la panique.

Je me souviens de Priscilla, cette chanteuse qui a marqué mon enfance.

Je me souviens des attentats, événements tragiques qui ont changé la pensée des gens. » (Camille)

photo1.jpg

Côté collège, en français, on rédige des inventaires à la manière de Sei Shonagon, femme de lettres japonaise, auteur des Notes de chevet. Le résultat est poétique ! Les élèves ont souhaité rester anonymes..Sei_Shonagon2

CHOSES QUI FONT BATTRE MON CŒUR : La musique moderne avec sa succession de sons et des paroles qui m’envoûtent. La rentrée qui me fait hâte car je vais être occupée par mes devoirs et de nouvelles activités. L’été qui m’exalte beaucoup avec la chaleur bienfaisante et le soleil bienveillant.

CHOSES QUI M’ENERVENT : Les odeurs désagréables. Les gens qui racontent n’importe quoi. Les délateurs.

CHOSES QUI ME FONT RIRE : Les petits enfants qui se battent. Les clowns. Les têtes des gens quand ils s’énervent.

CHOSES QUI ME FONT PLAISIR : Le beau temps qui vient du ciel et du soleil frappant la peau. Les petits qui restent dehors le soir à jouer. L’arrivée à la douane lorsque tu sens l’odeur fraîche du Maroc et que tu admires le vent frappant les vagues et le soleil qui brille. Les visites chez ma famille avec laquelle je ris, je passe des moments heureux, je mange des plats traditionnels savoureux, je me fonds dans une ambiance chaleureuse.

CHOSES QUI ME METTENT DANS L’AMBIANCE : Le rap, divertissement qui me soulage et me rend fier. La salle de classe.

CHOSES QUI M’ONT PLU PENDANT MES VACANCES : Le cabanon à cinq mètres du sol depuis lequel je sautais dans l’eau. La mer calme, belle et brillante grâce au soleil. Le bateau très rapide qui cassait les vagues par sa vitesse. Le sable fin et chaud entre mes orteils.

CHOSES QUI ME PLAISENT : Le soleil qui frappe fort ma peau et l’eau de mer qui me rafraîchit dans ma tendre Algérie. Le goût de la glace parfumée à la fraise et à la vanille qui fond dans mon palais. La beauté de mes sœurs qui me rend fier, leur gentillesse incomparable qui les fait ressembler à des biches. Les mots pleins d’humour de certains comédiens. Le football, sport à la fois amusant et excitant.

CHOSES QUI ME RENDENT HEUREUSE : L’Algérie avec son drapeau au fond vert et blanc illuminé par son croissant de lune et son étoile rouges. Les tacos avec leurs sauces mayo-harissa qui leur donnent un petit côté pimenté, accompagnés de morceaux de poulet délicieux et de salade fraîche et croquante, le tout enroulé dans une belle galette grillée et assorti d’un Seven Up Mojito © bien frais. Lacrim, ce très bon rappeur d’origine algérienne avec sa chanson intitulée « Gustavo Gaviria ».

CHOSES QUI ME FONT BATTRE LE CŒUR : Le Maroc avec ses belles maisons jaunes, orange et rouges, ses plats épicés succulents, ses habitants accueillants et agréables au point de me redonner le sourire. La gentillesse de ma mère quand elle me prépare ses excellentes lasagnes tous les mardis. La télévision sans laquelle ma vie serait ennuyeuse.

CHOSES QUI ME PLAISENT : Un jean bleu foncé skinny qui colle à ma peau, accompagné d’un gilet. Les tacos au poulet avec leur sauce algérienne sans oignons. Les piscines ouvertes qui ont des plongeoirs du haut desquels je plonge dans une eau à 23°C.

CHOSES QUI ME METTENT EN COLÈRE : La pluie forte qui agresse mes cheveux et qui sent mauvais. Les devoirs en trop grand nombre et avant un contrôle. La guerre inutile, malfaisante et qui blesse des innocents.

CHOSES QUI M’ENERVENT : Les gens qui parlent pour rien. Avoir un trou noir. Les gens qui me mentent après une histoire. Mon frère quand il joue au plus malin. Les camions-poubelles qui roulent devant nous. La pluie qui rentre dans mes chaussettes.

CHOSES QUI ME PLAISENT : Manger un tacos au poulet avec une sauce algérienne, de la salade et des tomates. Me baigner sous le soleil frappant ma peau en se reflétant dans l’eau. Ecouter les chansons de Jul dont les paroles sont très réalistes, comme « Fusiller ».

En mathématiques, la notion de mesure a été précisée et on a mesuré un volume, la salle de classe avec une unité non standard (un rubik’s cube) ce qui a donné lieu à poser la notion de rapport numérique et revoir les calculs à la main aussi : multiplication, division…

image002.jpg

J2 : C’est la pré-rentrée !

Côté lycée, en maths, QCM sur le cours de la veille et correction. En français, une dissertation sur la poésie, ça réveille les neurones ! La poésie est-elle utile ? Nous avons invité Victor Hugo, Eluard, Rimbaud, Gautier, Du Bellay et Baudelaire à nous aider à illustrer nos arguments car le poète a plus d’une mission, guide pour les hommes, créateur, moralisateur…

photo2.jpg

Côté collège, en français, on commence par une dictée avec correction individuelle puis reprise collective, exercice de réécriture et on termine sur une argumentation autour de la ville moderne. Les idées fusent, les élèves sont en pleine forme ! En mathématiques, François a décidé de concurrencer Laurent Romejko en faisant jouer les élèves à « Des chiffres et des lettres » sur les ordinateurs ! La meilleure candidate est sans conteste Leïla ! Cours interrompu par les applaudissements à l’arrivée de Yasmine qui a obtenu la mention TB au DNB ! Nous la félicitons encore !

photo3.jpg

Et on termine par un goûter. Héléonore nous a préparé madeleines et muffins, un régal ! Mais pas de photos car notre envoyée spéciale était trop occupée à savourer les gâteaux et boissons servis généreusement par Nawal et Chaharazed !

Le bilan des élèves :

Merci aux collégiens et lycéens pour leur motivation à quelques jours de la rentrée, aux bénévoles et salariés pour leur implication.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s