Sortie au Bowling

Le dimanche 5 juin après-midi, les bénévoles et salariés de notre association se sont retrouvés pour la sortie de fin d’année au bowling.

Une belle récompense pour un investissement tout au long de l’année dans les activités diverses et variées proposées par notre association !

RDV était donné au Ducky Bowling de Chateaufarine à 14h00 pour un moment sportif et convivial.

Tout est dans les chaussures vous diront les spécialistes car il faut assurer le dernier pas glissé ! Nos amis l’ont bien compris ! Aussitôt arrivés, aussitôt chaussés !

photo 1.JPG

Nous vous épargnerons les termes techniques, mais les strikes, frames et spares n’ont pas épargné les quilles ! Les compétiteurs se lançaient sur les pistes avec la vivacité de sportifs professionnels comme peuvent vous le confirmer les photos !

Nos sportifs ont terminé la journée épuisés car ils donnent toujours TOUT  !

Publicités

[4 juin] Fête de fin d’année

Fête de fin d’année pour

 Des Racines et des Feuilles et Planoise Karaté Academy

Plus de 200 personnes étaient réunies au gymnase Diderot ce samedi 04 juin au matin pour la fête de fin d’année de nos deux associations. La matinée festive, prévue initialement dans le Parc Urbain, s’est déroulée en plusieurs temps.

Les enfants ont commencé par une séance collective d’échauffement menée tambour battant par leur professeur, Aly Yugo, 4e Dan.

Ensuite, les 13 équipes ont suivi un circuit comprenant des ateliers sportifs et culturels :

  • quizz d’anglais
  • saut dans des cerceaux
  • quizz d’arabe
  • galipettes
  • quizz de culture générale
  • initiation aux arts martiaux
  • quizz de mythologie (nous avons pensé à l’exposition du Musée s’invite à Planoise !)
  • salut du karatéka

20160604-0001.jpeg

L’occasion pour notre coordonnatrice de DRDF, Chahrazed Karoui, de vérifier les acquis des enfants inscrits dans les ateliers de langues et civilisations arabe et anglaise au long de l’année scolaire !

Envie de vérifier vos acquis ? C’est parti avec le quizz d’arabe !

  1. Que veut dire ahmar en arabe ? Rouge / Bleu / Vert
  2. Que veut dire azraq en arabe ? Kaki / Bleu / Vert
  3. Que veut dire assouad en arabe ? Noir / Vert / Orange
  4. Comment dit-on « voiture » en arabe ? Sayara / Darraja / Sikkine
  5. Comment dit-on « femme » en arabe ? Medina / Imraa / Sabioun
  6. Comment dit-on « bateau » en arabe ? Sefina / Mesira / Aaraba
  7. Comment dit-on « voyageur » en arabe ? Mouwadaff / Mousefir / Mouqtada
  8. Combien de pays ont l’arabe comme langue officielle ? 26 / 28 / 30
  9. Comment dit-on « la nuit » en arabe ? Essabah / Elleyl / Ebtissama
  10. Comment appelle-t-on quelqu’un qui parle arabe ? Arabophone / Arabe / Maghrébin
  11. Comment dit-on « mariage » en arabe ? Zewej / Talaq / Maouhid
  12. Comment dit-on « école » en arabe ? Zewej / Madrassa / Almihfada
  13. Comment dit-on « mois » en arabe ? Chahr / Sena / Chawal
  14. Combien de lettres l’alphabet arabe compte-t-il ? 26 / 24 / 28
  15. Comment appelle-t-on l’art de former les lettres ? La calligraphie / Le calligramme / La Californie

Encadrés par les parents et jeunes bénévoles des 2 associations – que nous remercions sincèrement -, les enfants ont participé avec enthousiasme. Chaque équipe était composée d’enfants de 3 à 12 ans qui ont ainsi pu apprendre l’importance de l’entraide et l’acceptation de l’autre avec ses points forts et son talon d’Achille.

Puis, les jeunes karatékas ont présenté des démonstrations devant les familles rassemblées dans les gradins.

20160604-0007.jpeg

La matinée s’est terminée par un brunch et par l’annonce des résultats du grand jeu. Félicitations à Ilyas, Manar, Ismaël, Siham et Dani pour leur esprit d’équipe et leur persévérance.

Remerciements à la Mairie de Besançon qui a offert des lots afin de récompenser les équipes gagnantes.

20160604-0022.jpeg

Le palmarès :

Equipes Membres Classement
3 Ilyas, Manar, Ismaël, Siham, Dani 1
13 Ryan, Nawel, Hossine 2
4 Cheith, Saïd, Assya, Walid, Adria 3
7 Amel, Shara, Nour, Safa, Amine, Emane 4
8 Yasmin, Syrinne, Nawel, Sfawane, Alkarth, Abdel-Karim 5
2 Mela, Ryan, Kaïs, Sarah, Manar 6
10 Anina, Hassen, Sofiane, Amin, Meriem 7
12 Younes, Jana, Elina, Tasmin, Kaena 7
1 Merrine, Nawel, Yasmine, Jismana, Lama 8
5 Firas, Alexandre, Nadj-emaddiha, Miliana, Adem 9
11 Lana, Brian, Mohamed, Aya, Zaineb 10
9 Nawel, Hassim, Tahir, Taslin, Jana 11
6 Lila, Maroua, Islam, Imane, Saïda 12

En début d’après-midi, les encadrants fourmillaient d’idées pour la fête de l’an prochain !

Pour plus de renseignements sur le karaté à Planoise : PKA, 5 rue Ile-de-France, 06 07 65 89 63.

 

Ce n’est qu’un au revoir…

Ce mardi 31 mai, notre association a organisé un repas d’adieu en l’honneur de Scott et Michal ainsi que leur petite Emma qui nous ont accompagnés pendant presque deux ans dans l’atelier « Conversation in english » pour adultes.

13349226_10208505134099086_433880308_n.jpg

C’est avec une grande émotion que nous avons appris leur départ. Ils partent au soleil.

13342482_10208505134339092_2118777469_n.jpg

Nous leur souhaitons un bon établissement et les remercions pour avoir donné de leur temps et avoir accompagné le groupe dans sa familiarisation avec l’anglais avec le sourire, la bonne humeur et une ponctualité sans faille !

13342114_10208505137939182_233595426_n.jpg

Merci infiniment !

[1er juin] Soirée aux Francas

La soirée de présentation du programme d’échange entre les Francas, la ville de Besançon et le camp de Akabet Jabr en Cisjordanie s’est déroulée ce mercredi 1er juin de 20h00 à 23h00.

Une ambiance festive !

Une rencontre émouvante…

3 050 km à vol d’oiseau nous séparent.

Et pourtant nous sommes « jumeaux » !

Embarquement pour un voyage de plus de 2 heures…

Le mercredi 1er juin 2016 restera dans les mémoires d’une vingtaines d’adhérents de notre association ainsi que des membres de notre CA qui ont accueilli les représentantes de l’Association d’Activités Féminines du camp d’AQABAT JABER avec lequel la ville de Besançon est jumelée depuis 2004.

La rencontre s’est déroulée dans les locaux de notre association en 4 temps.

Des femmes aux commandes !

Tout d’abord, les membres de CA de notre association ont présenté ses objectifs, son fonctionnement, ses particularités. En effet, notre spécificité vient du fait que des femmes sont aux commandes à DRDF et il faut dire que c’est rare ! Cela a beaucoup intéressé nos amies palestiniennes qui étaient curieuses de comprendre pourquoi et comment les femmes étaient parvenues à un tel niveau de responsabilité au sein de notre association. Nous leur avons donc raconté la naissance de notre bébé ( association, veux-je dire !) à savoir la volonté d’un groupe de mamans de prendre les choses en main dans la valorisation des richesses liées à une double culture et de jouer un rôle de parent actif et bienveillant mais aussi de citoyennes à part entière, prêtes à agir pour le bien de leur quartier et de leur ville.

Vitesse de croisière !

Ensuite, nos amies palestiniennes nous ont parlé de leur association. Fondée en 1956, située au-dessus d’un atelier de menuiserie, l’association a organisé sa première AG en 1979 et fonctionne de façon démocratique avec l’élection d’un nouveau CA tous les 2 ans depuis. En 2008, elle obtient les agréments des Ministères de l’Intérieur et des Affaires sociales. Elle compte 156 adhérentes dont 7 membres du CA.

Ses objectifs sont les suivants :

  • être utile à la société
  • œuvrer pour l’éducation des femmes dans tous les domaines de la vie
  • œuvrer pour l’autonomie économique et sociale des filles

Elle fonctionne dans 4 domaines professionnels :

  • un salon d’esthétique
  • une salle de gymnastique
  • un atelier de cuisine
  • un organisme de micro-crédit

Ses activités sont notamment :

  • la construction d’une maison en terre pour accueillir les touristes dans le cadre d’un tourisme équitable et écologique
  • la confection de 1600 repas diététiques pour les écoles du camp
  • l’organisation de camps d’été et d’hiver pour les jeunes
  • l’organisation de conférences au moment de ces camps afin de sensibiliser les mères – alors plus disponibles – à leurs droits civiques et sociaux.

Le jumelage de la ville de Besançon a été une décision politique importante prise grâce au travail de l’AFPS (Association France Palestine Solidarité). Dans ce cadre, la ville de Besançon a financé le réseau d’acheminement de l’eau courante et a un projet autour des eaux usées.

Atterrissage en Palestine !

Le 3e temps a permis à Jean-Baptiste GIROGARD, responsable des Francas en charge du projet Palestine, d’expliquer l’historique des échanges entre la ville de Besançon et le camp d’Aqabat Jaber.

20160601-0029.jpeg

Des échanges ont ainsi lieu tous les ans depuis 2012, le dernier en date remonte à février avec une randonnée sur le sentier d’Abraham, meilleur sentier de randonnée du monde d’après National Geographic, racontée sur le site des Francas :

 http://www.francasbesancon.com/ev%C3%A8nements/projet-palestine/

Les échanges se sont achevés sur ces mots de notre coordonnatrice : « Nous sommes heureux de vous accueillir et fiers de voir des femmes actives qui œuvrent pour le bien de la société ! » C’est avec émotion que les membres des 2 associations se sont alors félicités respectivement pour leur engagement au service de tous.

Et comme tout se termine toujours par un pot convivial à DRDF, suchis, donuts, biscuits, jus de fruits, café et autres gourmandises ont fait les délices des petits et des grands.

C’est contraints et forcés par les obligations de nos amies palestiniennes que nous les avons donc quittées vers 18h30 en les remerciant encore pour leur générosité lors de nos échanges.

 

 

[1er juin] Audience au Tribunal

Notre groupe « Bisontin le citoyen » poursuit ses visites des institutions. Après avoir découvert les salles du tribunal, nous attendions avec impatience de pouvoir assister à une audience ! L’association PARI s’est chargée de l’organisation de cet après-midi judiciaire, nous remercions vivement Marion !

A 13h20, nous passons le contrôle et entrons dans la cour du Tribunal de Grande Instance.

20160601-0001.jpeg

Le début de l’après-midi est consacré à la rencontre de la Présidente du Tribunal, Mme Yolande Rognard, qui nous reçoit avec une grande simplicité.

Elle prend le temps de nous expliquer :

  • la différence entre justice pénale (société / individu qui a enfreint une règle) et justice civile (entre particuliers en désaccord : divorce, litige entre voisins…)
  • les types d’infractions : contravention (la moins grave traitée par le Tribunal de police) / délit (plus grave traitée par le Tribunal correctionnel) / crime (la plus grave traitée par la Cour d’assises)
  • la  composition d’un tribunal : le président et ses deux assesseurs, le greffier, le procureur
  • le déroulement de l’audience
  • la distinction entre magistrat du siège et du parquet : personne n’imaginait qu’elle venait simplement de leur position assise ou debout ! Pourtant c’est aussi simple que cela  !
  • les types de peines : sursis, prison, amende, travail d’intérêt général
  • le rôle du procureur : magistrat du parquet qui représente la société et dirige l’enquête. S’il a suffisamment de charges contre une personne il la cite devant le tribunal et la poursuit avant de demander une peine.
  • le huis-clos : absence de public en raison de la teneur de l’affaire (ex: mineurs).

20160601-0009.jpeg

Elle insiste sur le fait qu’aucune personne n’est coupable tant qu’une condamnation définitive n’a pas été prononcée. En effet, la présomption d’innocence est un grand principe du droit français.

Cette demi-heure a passé très vite tant le propos était clair.

14h00, silence ! L’huissier nous accompagne dans la salle d’audience.

20160601-0004.jpeg

Nous assistons à 3 affaires.

1ère affaire : un podologue-kiné qui n’est pas enregistré et n’a pas d’assurance… Après l’exposé des faits, la juge pose des questions mais le prévenu fait valoir son droit au silence. Il accepte de répondre aux questions concernant sa personnalité. C’est alors au tour de la partie civile de parler. Suit le procureur qui s’écrie : « Dura lex sed lex » (la loi est dure mais c’est la loi) et requiert 2 mois de prison et une amende. L’avocat du prévenu et le prévenu interviennent à la fin en demandant la relaxe.

2ème affaire : diffamation et injure contre une femme handicapée via une page Facebook. Après l’exposé des faits, l’avocate du prévenu intervient pour demander la nullité de la procédure. La victime a souhaité se dispenser des services d’un avocat. Bien mal lui en a pris puisque la procédure n’a pas été respectée et les juges – après délibération – sont obligées de décider de la nullité de la procédure… Grande déception de la victime qu’elles invitent à porter plainte à nouveau pour  que la prescription d’un an ne puisse entraîner la fin des démarches.

3ème affaire : 4 prévenus comparaissent pour avoir fourni puce téléphonique et téléphone portable à un détenu. L’avocat de 2 prévenus intervient afin de demander la nullité car le délit a été constaté lors d’une écoute téléphonique visant un autre détenu ! Il y a donc eu « recyclage d’écoutes téléphoniques fortuites dans une enquête préliminaire sans rapport avec l’instruction », il considère qu’il y a eu atteinte à la vie privée et que la fin ne justifie pas les moyens… Les juges refusent l’exception de nullité. Les prévenus et leurs avocats font alors valoir leur droit au silence…

Mais il est déjà 16h15, fourmis dans les jambes, soif et autres besoins pressants ne permettent pas à notre groupe de rester plus longtemps…

20160601-0003.jpeg

Nous terminons l’après-midi par notre fameux quizz avec 3 équipes en lice et un nouvel arbitre, Jassim. C’est l’équipe 3 qui gagne grâce à une question subsidiaire alors qu’elle était à égalité avec l’équipe 2 !

20160601-0019.jpeg

Un grand merci aux 10 jeunes participants et aux 6 accompagnateurs, Marion, Linda,  Alain, Théophile, Jérémy et Murielle !

[25 mai] Visite des Archives Départementales

L’Article paru dans l’Est Républicain le samedi 28 mai 2016 :

article est.jpg

Merci à Jean-Marie Vieille, le correspondant du journal dans notre quartier.